Akaneiro : Demon Hunters

Salut les petit n’enfants, c’est Akinesis ! J’en ai parlé, je le fais. Le test de Akaneiro : Demon Hunters (que j’abrégerai Akaneiro qui est déjà assez long comme ça).
Akaneiro, qu’est-ce que c’est, qui l’a fait ?
En fait je triche avec ma fausse question, c’est parce que le studio de développement à qui on le doit a été fondé par un génie sans nom (enfin lui il a un nom mais pas son génie ... bref !), j’ai nommé American McGee ! Cela évoque sans doute quelque chose à certains des plus cultivés non ? C’est à (...)

en savoir plus

Ace of Spades

Bonjour, aujourd’hui (ou un autre jour si vous ne voulez pas lire cet article aujourd’hui) on va découvrir mon gros coup de cœur de ces derniers mois : Ace of Spades !
Petite historique rapide sur ce jeu un peu spécial. Initialement développé par Mr Ben Aksoy un développeur indépendant, il est ensuite racheté par le studio Jagex (RuneScape) mi 2012 pour une diffusion sur STEAM en version « 1.0 », La version Beta « 0.75 » restant encore beaucoup jouer par les puristes, elle contient entre autre un (...)

en savoir plus
flash info
  • Eisen best fufu ever

    Garantit 4 raid sans répa ...

    En savoir plus
  • Aki tout petit kiki

    selon les dernières nouvelles pas plus de 4cm !

    En savoir plus
  • Inscriptions au tournoi LoL #3 ouvertes !

    Inscrivez vous dés maintenant à la troisième édition de notre tournoi LoL.

    En savoir plus
  • Regardez Akinesis en LIVE

    tout nu Oo

    En savoir plus
  • Mise à jour de la charte

    Le livre vert du général Bro

    En savoir plus

Binding of Isaac

Salut a vous tous et à vous toutes ! Votre ami Akinesis reprend le clavier pour vous parler de son deuxième amour vidéoludique : The Binding of Isaac.
Ce jeu regroupe toutes les qualités pour être un bon jeu, une idée lumineuse, une ambiance atypique, un gameplay prenant et une difficulté monstre !
Parlons tout d’abord de son papa (au jeu pas à Isaac), j’ai nommé Edmund McMillen ! Pour ceux à qui ça ne parle pas (j’ai l’impression de refaire le test d’Akanerio) Edmund de son petit nom est un développeur Indien de jeux principalement flash qui s’est vu décerner de nombreuses récompenses pour des jeux comme Aether, Gish et bien sûr Binding of Isaac que j’abrégerai BOI. C’est également le "character disigner" du superbe Super Meat Boy.
Bref, passons au jeu, qu’est-ce ? Que faut-il faire ? Pour aller où ? Pour gagner quoi ?
Ce sont des questions sujettes à débat, disons que l’on pourrait apparenter le jeu à un hack n’ slash, ou plutôt à un "Shoot n’ Slash". Vous dirigez Isaac (ou d’autres personnages déblocables, voir screen plus bas) en vue du dessus et pleurez sur vos ennemis pour les tuer. Là comme ça ce n’est pas clair, mais ça vient.

Vous parcourez la cave de ce jeune garçon pour échapper à votre mère qui essaye de vous tuer ... YEAY ! Au cours de votre exploration composée en fait de succession d’étages qui vous font aller de plus en plus bas sous couvert de passer le boss à chaque fois, vous passerez devant certaines salles. Parmi ces salles, se trouve à chaque étage une salle au trésor fermée par une clef, et dans cette salle un objet soit actif soit passif (vous pouvez avoir autant d’objets passifs que possible, mais un seul actif à la fois) qui boostera vos stats, transformera vos projectiles ou vous donnera des compétences plutôt utiles.

Pour revenir à l’histoire (oui à la fin de l’article ... Et alors ?) comme je vous le disais, vous jouez Isaac, Isaac a une maman qui entend la voix de dieu, et dieu lui demande de purifier son fils dans un premier temps en l’enfermant nu sans jouets dans sa chambre, et dans un second, en lui adjoignant de le sacrifier en son nom. Si cela vous rappelle une histoire, c’est voulu ! Le jeu est bourré de référence biblique et plus sûrement encore de détournement du folklore issu de celle-ci, vous pourrez donc trouver un habit de nonne ou même la couronne d’épines de Jésus-Christ, et même tuer Satan lui-même !

Dernier point important : la jouabilitée de ce jeu. C’est un "try and die" ce qui veut dire qu’une fois mort, eh bien vous êtes mort. Vous recommencez au tout début, sans items et avec vos stats de base. Il ne vous reste plus qu’à tout recommencer. Et ce n’est pas tout, à chaque fois que vous finissez le jeu vous débloquez un item (je vous souhaite bonne chance après 70 heures de jeu je ne l’ai terminé que 10 fois). Il faut enfin savoir qu’il vous sera absolument impossible de débloquer tous les objets en un seul run ’seulement 10 étages pour plus de 200 objets) d’autan plus que certains ne se débloquent que sous certaines conditions.
Je vous laisse avec quelques screens et je précise que ce jeu est en vente pour pas cher sur steam et entièrement en flash donc rapide à télécharger.